BNP AM

L'investisseur durable d'un monde qui change

Démystifier la gestion thématique

Auteurs - Outlooks and research
Cliquez sur les photos pour plus de détails
13/10/2021 · 1 Min

La gestion thématique connaît un net regain d’intérêt ces dernières années. Selon Morningstar, les actifs sous gestion des fonds thématiques ont plus que triplé pour atteindre 595 milliards de dollars ces trois dernières années. [1]

Si cette augmentation est due en partie à l’anticipation de performances solides à long terme, les fonds thématiques privilégient souvent l’investissement durable, une approche qui a elle aussi suscité un vif intérêt.

Et compte tenu des changements réglementaires qui se profilent, comme l’intégration des préférences ESG [2] dans le cadre de la directive MiF II [3] et la demande croissante des investisseurs soucieux des enjeux environnementaux et sociétaux, la demande envers les fonds thématiques axés sur le développement durable ne peut qu’augmenter.

Toutefois, avec plus de 3 000 fonds durables à la disposition des investisseurs européens [4], les sélectionneurs de fonds ont fort à faire : Comment trouver des gestionnaires et des stratégies d’investissement capables de générer de la performance et de réaliser leurs ambitions en matière de durabilité. De plus, plusieurs croyances se perpétuant sur ce segment d’investissement pourraient empêcher les investisseurs de porter un jugement objectif vis-à-vis de l’éventail des fonds thématiques durables existants.

Dans notre article « Démystifier la gestion thématique », notre pôle Stratégies environnementales explore les croyances existantes afin d’aider les investisseurs à distinguer les fonds qui se contentent de déclarations de ceux qui agissent réellement.

[1] Source : Morningstar, Global Thematic Funds Landscape Report, mai 2021

[2] ESG : environnement, social et gouvernance

[3] La directive MiF II est un cadre législatif visant à réglementer les marchés financiers dans l’Union européenne et à améliorer la protection des investisseurs. Son objectif est d’uniformiser les pratiques dans l’ensemble de l’UE. Source : https://www.investopedia.com/terms/m/mifid-ii.asp

[4] Source : Morningstar, à fin décembre 2020.


Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de la publication, sont fondées sur les informations disponibles et sont susceptibles de changer sans préavis. Les équipes de gestion de portefeuille peuvent avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients. Le présent document ne constitue pas un conseil en investissement. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse, et les investisseurs sont susceptibles de ne pas récupérer leur investissement initial. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les investissements sur les marchés émergents ou dans des secteurs spécialisés ou restreints sont susceptibles d'afficher une volatilité supérieure à la moyenne en raison d'un haut degré de concentration, d'incertitudes accrues résultant de la moindre quantité d'informations disponibles, de la moindre liquidité ou d'une plus grande sensibilité aux changements des conditions de marché (conditions sociales, politiques et économiques). Pour cette raison, les services de transactions de portefeuille, de liquidation et de conservation pour le compte de fonds investis sur les marchés émergents peuvent être plus risqués.

Publications liées

11:17 MIN
Talking heads – Le niveau élevé des valorisations va faire de 2022 une année difficile
Perspectives d'investissement 2022