L'asset manager d'un monde qui change

Lexique financier

S

Secteur cyclique

Un Secteur Cyclique est un secteur dont la performance financière est étroitement liée à celle du cycle, avec des effets d’amplification (à la hausse ou à la baisse) très significatifs sur les résultats et la génération de cash.

Exemples de secteurs cycliques : Secteur Automobile, Chimie, Publicité, Secteur minier

Secteur de Croissance

Un Secteur de Croissance se caractérise par un taux de croissance moyen supérieur à celui d’autres secteurs, quelle que soit la phase du cycle.

Exemples de secteurs Croissance : Technologie, Biotechnologies, Biens de consommation non cycliques

Sensibilité

La Sensibilité est l’expression de la variation potentielle du cours d’une obligation (ou d’un portefeuille obligataire) induite par une variation de 1% du taux d’intérêt.

SPE / SPV

Une SPE (Special Purpose Entity) ou un SPV (Special Purpose Vehicle) est une entité juridique créée par une entreprise (le sponsor) pour réaliser des tâches spécifiques.
Les SPE/SPV sont souvent utilisés dans la titrisation afin de permettre l’émission de titres adossées à un éventail de prêts.
Les principes clés des SPE/SPV sont :

  • Indépendance vis-à-vis du sponsor
  • Protection contre la faillite
  • Réelle vente d’actifs du sponsor
  • Sous-capitalisation
  • Autonomie
  • Fonctions administratives assumées par un administrateur

Spread de crédit

Le spread de crédit mesure la prime de risque sur le crédit d’un émetteur :

  • Il s’agit de l’écart par rapport au taux sans risque que les investisseurs exigent pour acquérir une obligation (voir Z-spread).
  • De même, il s’agit de la prime exigée par les vendeurs de protection CDS pour assumer le risque de crédit d’une entité de référence.

Straddle

Un « long straddle » consiste à acheter simultanément un put et un call. Cette stratégie permet à l’acheteur du straddle de profiter d’une variation significative – à la hausse ou à la baisse – du prix sous-jacent.

straddle_glossary

Strangle

Un « long strangle » consiste à acheter un put ainsi qu’un call dont le prix d’exercice est plus élevé. Cette stratégie permet à l’acheteur du strangle de profiter d’une variation significative – à la hausse ou à la baisse – du prix sous-jacent. Un strangle est moins onéreux qu’un straddle mais exige une variation de prix plus importante pour être rentable.

Style de gestion Croissance

Le style de gestion Croissance repose sur des valeurs affichant une croissance du chiffre d’affaires et/ou des bénéfices supérieures à la moyenne du marché ou du secteur. Typiquement, des titres Croissance présentent un Rendement du Dividende faible (Dividend Yield) et des ratios de valorisation élevés (PER…).

Style de gestion Value

Le style de gestion Value consiste à investir dans des titres perçus comme décotés, pour des raisons autres que leur profil de croissance. Typiquement, des titres Value présentent un Rendement du Dividende élévé (Dividend Yield) et des faibles ratios de valorisation (PER, Price to Book…).

Exemples de secteurs Value : Secteur Bancaire, Telecoms, Utilities

Style Rendement

Le style de gestion Rendement consiste à investir dans des sociétés arrivées à maturité économique et dont les profits sont fortement prédictibles. Une récurrence historique dans la croissance du dividende est un élément clé de la performance du titre. Ce type de performance suppose des fondamentaux sains et une stricte discipline d’allocation du capital.

Exemples de secteurs de rendement : Utilities, Energie

Sukuk

Dans le domaine de la finance islamique, les sukuks sont des titres négociés sous la forme de documents ou de certificats qui représentent la valeur de ces actifs. Les sukuks sont souvent décrits comme des obligations islamiques. Cependant, d’un point de vue technique, il peut s’agir de titres, de notes, de papiers commerciaux ou de certificats. Ils ont pour caractéristique d’être liquides et négociables.

Swap

Un swap est un accord entre deux entités qui s’entendent pour échanger des flux de trésorerie à différentes dates moyennant une échéance préétablie. Les flux de trésorerie peuvent être obligatoires ou optionnels, les montants peuvent être connus à l’avance ou variables et les devises de paiement peuvent être diverses. Exemples de swap :

  • Swap de taux d’intérêt : le taux variable est échangé contre un taux préétabli.
  • Credit Default Swap (CDS) : protection contre un événement de crédit touchant une entreprise (ou un pays), contractée contre le paiement d’une somme fixe (pour plus de détails, voir la définition de CDS).
  • Swap de devises : échange du principal et des intérêts libellés dans deux devises différentes.
  • Swap d’inflation : l’inflation est échangée à un taux préétabli.

Swaption

Une swaption est une option sur un swap : elle permet d’entrer dans un swap à une date spécifique et à un prix préétabli. Par exemple, une swaption receveur à 5 ans et à taux fixe 3% arrivant à échéance en juin 2014 est une option dont le détenteur aurait le droit de recevoir un taux fixe de 3% moyennant le paiement d’un taux variable pendant 5 ans à partir de juin 2014.