BNP AM

L'investisseur durable d'un monde qui change

Cows in field cattle herd

Selon les grands scientifiques mondiaux, la nature subit une crise sans précédent. C’est là une menace existentielle pour nos sociétés et nos économies — et par extension pour les détenteurs d’actifs et les investisseurs. En tant que gestionnaire d’actifs dont les clients dépendent d’écosystèmes sains, il est de notre responsabilité de comprendre l’impact de nos investissements sur la nature et comment la perte de biodiversité peut se traduire en risques financiers.     

La compréhension de ces éléments suppose un travail de recherche régulier. Il y a un peu plus d’un an, nous présentions notre feuille de route pour la biodiversité. À présent, nous avons analysé nos dépendances et nos impacts sur la nature et notamment notre exposition aux risques liés à l’eau et à la déforestation.

Dans notre dernière étude, nous présentons les premiers résultats de nos travaux de recherche visant à déterminer l’empreinte biodiversité de nos investissements. Celle-ci complète nos travaux sur nos empreintes sur l’eau et les forêts avec des données permettant de dresser un tableau plus complet de notre exposition et de notre impact sur la perte globale de biodiversité.

Notre objectif est d’intégrer ces données dans notre processus d’évaluation ESG (Environnement, Social et Gouvernance) pour la prise de décisions d’investissement. Dans cette étude, nous analysons les données d’empreinte biodiversité basées sur la méthodologie Corporate Biodiversity Footprint [1] d’Iceberg Data Lab sur nos actifs sous gestion « Corporate » [2] afin d‘évaluer les résultats obtenus, comment ils peuvent être utilisés, mais aussi d’ identifier les améliorations à apporter à notre outil.   

La mesure d’empreinte biodiversité

Notre outil d’empreinte biodiversité combine les données modélisées et celles communiquées par les entreprises dans lesquelles nous avons investi (y compris leurs chaînes de valeur) afin de quantifier leur impact potentiel sur la biodiversité. Il ne mesure pas leur dépendance vis-à-vis de la nature, pas plus qu’il ne quantifie les risques liés à la perte de biodiversité.  

Soulignons que l’objectif à ce stade est d’évaluer le risque de dommages afin de visualiser l’impact potentiel total et de comparer les entreprises entre elles.

Il faut également garder à l’esprit que si toute biodiversité est locale, des pressions globales telles que les émissions de gaz à effet de serre (GES) ont un impact notable sur les écosystèmes locaux. Ces événements, s’ils sont indépendants de l’activité des entreprises, ont néanmoins un impact sur la biodiversité.

Par ailleurs, la transparence des entreprises quant à leur impact sur la nature est faible et nous manquons souvent d’une information exhaustive quant à la manière dont une activité spécifique affecte une parcelle donnée. Ceci nous oblige à travailler avec des moyennes.

Impact potentiel de nos investissements sur la biodiversité

Nous nous sommes concentrés sur deux classes d’actifs : les actions et les obligations [3] d’entreprises cotées en bourse.

L’analyse de l’empreinte biodiversité des actifs sous gestion « Corporate » que nous finançons révèle que pour chaque million d’euros investi dans nos fonds, six hectares sont potentiellement maintenus artificialisés chaque année. Notre analyse a également établi que notre investissement dans les émetteurs dont l’impact biodiversité est plus élevé est relativement faible.

L’étude a mis en évidence l’un des principaux défis en matière de biodiversité pour les investisseurs : les impacts se répartissent essentiellement dans les chaînes de valeur, mais les émetteurs ne fournissent généralement pas l’information et la traçabilité nécessaires aux investisseurs pour les évaluer avec suffisamment de précision.

Nous avons constaté que le changement d’affectation des sols représentait la principale pression environnementale, celle-cicontribuant pour environ 80 % de l’empreinte biodiversité de nos actifs sous gestion « Corporate », suivie par la pollution de l’eau (10 %), le changement climatique (8 %) et la pollution de l’air (3 %).

Relative biodiversity intensity

Enseignements clés tirés de notre analyse :  

  • Plus de 65 % des actifs sélectionnés concernent des secteurs dont l’impact sur la biodiversité est faible. Ceci s’explique principalement par notre exposition importante aux valeurs financières.
  • L’intensité sur la biodiversité est la plus élevée dans le secteur des biens de consommation de base en raison, principalement, de son impact sur le changement d’utilisation des sols . Ce secteur représente 5 % des actifs.
  • Nous observons que dans la plupart des secteurs, notre intensité biodiversité moyenne est inférieure à la moyenne du secteur, en particulier dans le secteur des biens de consommation discrétionnaire . Elle est en revanche supérieure à la moyenne dans les secteurs de l’énergie, de l’industrie et des services aux collectivités.   

Perspectives

Cette première étude complète les outils et données utilisés par nos analystes ESG et nous permet d’identifier les entreprises avec lesquelles notre équipe Stewardship et nos gérants peuvent engager un dialogue. Nous continuons d’encourager les entreprises ayant un impact important sur la biodiversité à divulguer des données quantitatives exploitables telles que les tonnes de gaz à effet de serre émises ou les hectares de sols transformés.

Nous encourageons également les fournisseurs de données à accorder une attention particulière aux efforts d’atténuation d’impact des entreprises (entre autres) et à développer des méthodologies de mesure des impacts positifs sur la biodiversité.

Nous entendons étudier les liens entre l’empreinte biodiversité des émetteurs et les autres indicateurs que nous utilisons dans nos scores ESG pour orienter les investissements. Nous sommes convaincus que notre système exclusif de notation ESG est un déterminant clé pour la génération de performances durables pour nos clients, tout en ayant un impact positif sur l’environnement, l’économie et la société toute entière.

[1] Méthodologie développée par Icerberg Data Lab permettant de mesurer l’empreinte biodiversité des actifs financiers et souverains des entreprises

[2] Les actions et les obligations d’entreprises cotées en bourse

[3] Titres adossés à des actifs inclus

Avertissement 

Veuillez noter que les articles peuvent contenir des termes techniques. Pour cette raison, ils peuvent ne pas convenir aux lecteurs qui n'ont pas d'expérience professionnelle en matière d'investissement. Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de la publication, sont fondées sur les informations disponibles et sont susceptibles de changer sans préavis. Les équipes de gestion de portefeuille peuvent avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients. Le présent document ne constitue pas un conseil en investissement. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse, et les investisseurs sont susceptibles de ne pas récupérer leur investissement initial. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les investissements sur les marchés émergents ou dans des secteurs spécialisés ou restreints sont susceptibles d'afficher une volatilité supérieure à la moyenne en raison d'un haut degré de concentration, d'incertitudes accrues résultant de la moindre quantité d'informations disponibles, de la moindre liquidité ou d'une plus grande sensibilité aux changements des conditions de marché (conditions sociales, politiques et économiques). Pour cette raison, les services de transactions de portefeuille, de liquidation et de conservation pour le compte de fonds investis sur les marchés émergents peuvent être plus risqués.

Publications liées

Perspectives d'investissement 2023 - Investir à l'ère de la transformation
11:16 MIN
Talking heads – Gare au déclin de la croissance et attention aux prémices de reprise
Daniel Morris
2 Auteurs - Blog
Obtenez des informations et des analyses sur des sujets d'actualité auprès de plus de 500 experts en investissement.
BNP AM
Explorez VIEWPOINT aujourd'hui