BNP AM

L'investisseur durable d'un monde qui change

Étant donné l’ampleur mondiale du ralentissement actuel, l’écart marqué entre l’optimisme des analystes actions et la prudence des économistes est frappant. Nous ne sommes pas non plus en accord avec le marché, qui tend à penser que les banques centrales vont bientôt renoncer à relever les taux d’intérêt, compte tenu du flux de mauvaises nouvelles économiques. La fin de leur cycle de hausse des taux se profile-t-elle réellement à l’horizon ?

Pas pour nous. Il est peu probable que l’inflation s’évapore à un rythme suffisamment rapide. La guerre en Ukraine maintiendra probablement les prix (des matières premières) à un niveau élevé ; et les goulets d’étranglement des chaînes d’approvisionnement persisteront également. Les prix élevés de l’immobilier vont probablement maintenir la pression sur les loyers. Les revendications salariales augmentent en réponse à un marché du travail tendu et à une inflation élevée.

Nous pensons qu’il faudra un nouveau resserrement des banques centrales, et une contraction plus importante de la croissance, avant que l’inflation ne s’approche des objectifs des décideurs politiques.

Ajustements des portefeuilles

Nos portefeuilles diversifiés sont positionnés de manière prudente.

Nous avons apporté quatre modifications au positionnement des portefeuilles :

  • Nous avons reclassé les obligations d’entreprises dans la catégorie « favorable », notamment le segment des obligations européennes de qualité investment-grade
  • En matière de duration des obligations européennes, nous avons procédé à un renforcement tactique de nos positions courtes, étant donné la probabilité de réponses budgétaires à la crise du gaz
  • Nous avons renforcé notre exposition tactique aux matières premières face à des facteurs tels que le nationalisme des ressources, l’« inflation verte » et le soutien provenant d’un assouplissement de la politique macroéconomique chinoise
  • Nous avons vendu notre modeste exposition aux actions des marchés émergents, tout en conservant nos expositions aux marchés chinois et japonais, face à une position courte européenne qui compense largement.

Télécharger le pdf

Avertissement

Veuillez noter que les articles peuvent contenir des termes techniques. Pour cette raison, ils peuvent ne pas convenir aux lecteurs qui n'ont pas d'expérience professionnelle en matière d'investissement. Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de la publication, sont fondées sur les informations disponibles et sont susceptibles de changer sans préavis. Les équipes de gestion de portefeuille peuvent avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients. Le présent document ne constitue pas un conseil en investissement. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse, et les investisseurs sont susceptibles de ne pas récupérer leur investissement initial. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les investissements sur les marchés émergents ou dans des secteurs spécialisés ou restreints sont susceptibles d'afficher une volatilité supérieure à la moyenne en raison d'un haut degré de concentration, d'incertitudes accrues résultant de la moindre quantité d'informations disponibles, de la moindre liquidité ou d'une plus grande sensibilité aux changements des conditions de marché (conditions sociales, politiques et économiques). Pour cette raison, les services de transactions de portefeuille, de liquidation et de conservation pour le compte de fonds investis sur les marchés émergents peuvent être plus risqués.

Publications liées

Cette semaine sur les marchés – Noël en Novembre
Cette semaine sur les marchés – Le rythme du ralentissement
Obtenez des informations et des analyses sur des sujets d'actualité auprès de plus de 500 experts en investissement.
BNP AM
Explorez VIEWPOINT aujourd'hui